News

  08.12.2014
HIV et lymphome

Malgré l'introduction des trithérapies, les observations épidémiologiques ont montré que l'incidence du lymphome non-hodgkinien (LNH) restait élevée chez les patients HIV-positifs, contrairement à ce qui a été observé avec d'autres tumeurs opportunistes, comme le sarcome de Kaposi. Une étude américaine portant sur 6036 patients sous traitement a démontré une incidence de LHN de 171 cas pour 100'000 personnes/années. L'incidence du LHN demeurait élevée même chez les personnes peu immunosupprimées (lymphocytes CD4 >200 cell/mm3). Ce travail a pu démontrer un lien entre le LHN et le taux de virémie.

Cette étude est un argument additionnel en faveur de la mise en route précoce du traitement anti-HIV.

Achenbach et al. CID 2014;58:1599-606

 

Labo La Source

 
Sponsor principal

Gilead

Partenaires financiers

ViiV

MSD