News

  12.09.2016
Suivi de la charge virale et du compte des lymphocytes CD4 : quel est le bon intervalle ?

Le monitoring de l'efficacité et de la toxicité du traitement de l'infection HIV est réglé par les différentes recommandations internationales. Lorsque la situation est stabilisée, un suivi de la charge virale et du compte des lymphocytes CD4 est proposé « tous les 3 à 6 mois » afin de diagnostiquer à temps un échec virologique et de prévenir l'apparition de maladies révélatrices d'un sida ou le décès.

Dans le cadre d'une grande étude internationale à laquelle ont participé les investigateurs de la SHCS, l'évolution des patients suivis tous les 3 mois, tous les 6 mois ou tous les 9-12 mois a été comparée. Les résultats montrent clairement qu'un échec virologique apparaît beaucoup plus souvent chez les patients suivis avec un intervalle de 9-12 mois, alors qu'il n'y a pas de différence entre un suivi de 3 mois et de 6 mois.

Caniglia EC et al. J Acquir Immune Defic Syndr  2016 ;72 :214

 

Labo La Source

 
Sponsor principal

Gilead

Partenaires financiers

ViiV

MSD